alter-ergo

pédiatrie

rééducation de la main

médecine physique

santé mentale

questions fréquentes
contact et adresse

Centre d’ergothérapie

Compétence et créativité

L’ergothérapie est une mesure médico-thérapeutique de rééducation, de réadaptation et de réinsertion, fondée sur des bases médicales, pédagogiques et kinesthésiques.

La thérapie vise l’amélioration des capacités physiques et psychiques de personnes en situation de handicap définitif ou provisoire, par le biais d’activités. Ces dernières peuvent être domestiques, professionnelles, sportives ou de loisirs, et sont significatives pour le patient.

Le but est d’aider les personnes à récupérer, à maintenir et à développer la plus grande autonomie quotidienne en agissant sur les habiletés nécessaires à la réalisation des activités.

L’ergothérapie contribue au développement harmonieux et au bien-être du patient. Le thérapeute prend en considération autant les aspects moteurs, sensoriels, cognitifs, affectifs, sociaux qu’environnementaux.

pédiatrie

rééducation de la main

santé mentale

médecine physique

Ergothérapie en pédiatrie

L’ergothérapie est prescrite lorsqu’un enfant souffre d’un retard dans son développement moteur, sensoriel, cognitif ou affectif par rapport aux enfants du même âge.

L’enfant peut être touché dans sa capacité de mouvement, de raisonnement et/ou d’action. Il peut présenter une mauvaise estime de lui-même, réagir par de la peur, de l’agressivité, des refus ou de la passivité exagérée.

Ce retard implique une difficulté à agir dans la vie quotidienne (par exemple s’habiller, manger, jouer, travailler à l’école, pratiquer un sport).

L’ergothérapie s’adresse aux enfants présentant les pathologies suivantes :

  • Trouble d’acquisition de la coordination, dyspraxie, maladresse motrice
  • Déficit de l’intégration neuro-sensorielle
  • Trouble de l’apprentissage
  • Retard de développement
  • Dysgraphie (trouble de l’écriture)
  • Déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (THADA)
  • Infirmité motrice cérébrale (IMC)
  • Polyhandicap
  • Traumatisme crânio-cérébral
  • Troubles orthopédiques (arthrogrypose, torticoli congénital, etc.)
  • Troubles neurologiques (myopathie, plexus brachial, etc)
  • Status post-traumatique
  • Trouble envahissant du développement (autisme, syndrome d’Asperger)
  • Troubles psychiques
  • Etc.

Lorsqu’une difficulté est signalée par l’entourage de l’enfant (pédiatre, parents, éducateur, enseignant, etc), un bilan peut être demandé à l’ergothérapeute sur prescription du médecin. Le bilan peut s’effectuer sur 2 séances pour permettre d’évaluer les ressources et les déficits de l’enfant et déterminer si un traitement d’ergothérapie s’avère nécessaire.

Le traitement vise à donner à l’enfant un développement harmonieux et ainsi la possibilité de s’épanouir dans sa vie et ses apprentissages.

Les activités et moyens utilisés en thérapie sont les suivants :

  • Jeux sensorimoteurs
  • Exercices et jeux de motricité globale
  • Exercices et jeux de motricité fine
  • Activités ludiques
  • Activités créatrices
  • Exercices de graphomotricité (dessin, écriture)
  • Activités de la vie quotidienne (s’habiller, lacer les chaussures, utilisation des couverts, etc)
  • Activités sportives
  • Confection et adaptation d’orthèses, de matériel de positionnement (chaise, fauteuil roulant, lit, etc) et/ou d’outils nécessaires dans la vie quotidienne

Notre équipe s’est spécialisée dans différentes approches :

  • Intégration Neuro-Sensorielle
  • Modèle neurodéveloppemental Bobath
  • Méthode d’enseignement multisensoriel de la calligraphie des lettres ABC Boom (Natacha Rouleau)
  • Evaluation et traitement de l’écriture chez les enfants présentant des difficultés motrices et perceptuelles (Natacha Rouleau)
  • Le jeu des enfants de 0-7 ans : évaluation et intervention (Karen Stagnitti)
  • Méthode S.A.S. : utilisation de marionnettes pour le développement de compétences sociales (Emilie Drecq Rossini)
  • Méthode CO-OP : stratégies cognitives pour la résolution de problèmes moteurs (H.J.Polatajko)
  • Formations en autisme : Autisme et stratégies éducatives, Reconnaissance et expression des sentiments, Autisme et pathologies associées, Syndrome d’Asperger (Autisme Suisse Romande)
  • Neuropsychologie infantile : fonctions visuo-praxiques et mémoire (M.-H. Marchand), des apprentissages (Pascal Zesiger)
  • Enfant anxieux (Jean Dumas)
  • Prise en charge avec un chien de réadaptation
  • Escalade thérapeutique
  • Confection de semelles et d’étriers calcanéens
  • Susanna Debrit
  • Eloïse Grandjean
  • Cinzia Millasson

Ergothérapie en médecine physique

L’ergothérapie est indiquée pour toute personne souffrant d’une maladie ou d’un traumatisme pouvant affecter les capacités motrices et sensorielles, ainsi que les fonctions neuropsychologiques et la vie affective. L’incapacité implique une limitation de l’indépendance dans les activités au quotidien. 

Pathologies d’origine neurologique:

  • Atteinte du système nerveux central (accident vasculaire cérébral, maladie de Parkinson, Alzheimer, sclérose en plaques, épilepsie, maladies dégénératives, etc.)
  • Traumatismes du système nerveux central ou périphérique (traumatisme cranio-cérébral, para ou tétraplégie, section ou compression des nerfs périphériques, etc.)
  • Polyneuropathie

Orthopédie et rhumatologie

Les affections peuvent être orthopédiques ou rhumatismales:

  • Arthrose/arthrite
  • Rachialgie
  • Fibromyalgie
  • Douleurs chroniques
  • Etc.

Brûlures, troubles sensitifs

Il peut s’agir également de brûlures ou de troubles sensitifs (hyposensibilité, hypersensibilité, allodynie).

La personne fait face à un certain nombre d’incapacités dans ses activités de la vie quotidienne, professionnelles et/ou privées. Le but de la rééducation en ergothérapie est d’aider au maximum le patient à retrouver ou à maintenir ses capacités, en visant l’autonomie dans la réalisation d’activités (soins personnels, activités professionnelles et ménagères, loisirs, etc.).

L’intervention débute par une évaluation des capacités et des incapacités dont souffre le patient. L’ergothérapeute réalise des bilans lui permettant de connaître les déficits et les ressources de la personne. Il s’agit de bilan au niveau des amplitudes articulaires, de la sensibilité, des fonctions cognitives, etc.

Les moyens de traitement à disposition sont:

  • Inhibition des mouvements pathologiques et contrôle des schémas de mouvements (selon Bobath, Perfetti)
  • Équilibre et répartition des charges (selon les stratégies corporelles)
  • Coordination des mouvements
  • Entraînement de la motricité globale et fine
  • Rééducation sensitive classique et vibratoire
  • Traitement cutané lors des brûlures
  • Drainage lymphatique du membre supérieur
  • Confection d’orthèses, de semelles et d’étriers calcanéens
  • Adaptation de l’environnement
  • Conseils et proposition de moyens auxiliaires et enseignement de leur utilisation
  • Enseignement de la protection articulaire, de l’économie rachidienne
  • Gestion des douleurs
  • Maintien des pré-requis fonctionnels dans le cadre d’une maladie dégénérative
  • Rééducation de certaines fonctions neuropsychologiques (les perceptions, l’orientation spatio-temporelle, l’attention, la mémoire, les capacités d’apprentissage, le calcul, la communication, la planification motrice, etc.)
  • Prise en charge de l’aspect affectif (les troubles du comportement, l’altération de la personnalité, la compréhension et l’adaptation de la maladie, etc.)
  • Etc.

Notre équipe s’est spécialisée en suivant divers cours de formation continue :

  • Analyse, évaluation et rééducation chez le patient hémiplégique adulte : syndrome d’héminégligence unilatérale et syndrome d’apraxie gestuelle
  • Rééducation selon Bobath et Perfetti
  • Prise en charge des patients atteints de la maladie de Parkinson
  • Prise en charge de la douleur chronique
  • Traitement des cicatrices post-brûlures
  • Ecole du dos
  • Drainage lymphatique du membre supérieur
  • Confection de semelles et d’étriers calcanéens
  • Fabrication d’orthèse statique et dynamique
  • Rééducation sensitive
  • De plus, plusieurs collaboratrices ont de l’expérience en rééducation avec les personnes amputées, avec les personnes hémiplégiques ainsi qu’en école du dos.
  • Eloïse Grandjean
  • Ilelta Abraha

Ergothérapie en rééducation de la main

L’ergothérapie est indiquée pour des patients avec une atteinte de la main et/ou du bras. Celle-ci peut survenir suite à un traumatisme ou lors d’une maladie :

  • Lésions des tendons extenseurs ou fléchisseurs
  • Lésions nerveuses périphériques
  • Fractures
  • Luxations
  • Entorses
  • Amputations
  • Brûlures
  • Maladies rhumatismales (arthrose, arthrite, polyarthrite, etc.)
  • Maladie de Dupuytren
  • Syndrome du tunnel carpien
  • Syndrome algoneurodystrophique ou CRPS
  • Etc.

Les affections de la main et/ou du bras peuvent altérer la motricité et la sensibilité. Ces troubles ont un impact sur les habiletés manuelles. La personne fait alors face à un certain nombre d’incapacités dans ses activités professionnelles et privées.

Le but d’une rééducation en ergothérapie est d’aider au maximum le patient à retrouver ou à maintenir ses capacités dans la réalisation d’activités quotidiennes.

L’intervention débute par une évaluation des capacités et des déficits dont souffre le patient. L’ergothérapeute mesure les amplitudes articulaires, la force, évalue les préhensions, la sensibilité, les douleurs, etc.

Les moyens de traitement à disposition sont :

  • Mobilisation active et passive des articulations
  • Entraînement de la motricité globale et fine
  • Rééducation de la force
  • Exercices fonctionnels
  • Thérapie du miroir
  • Confection d’orthèses statiques ou dynamiques
  • Rééducation sensitive classique et vibratoire
  • Mobilisation cutanée
  • Traitement des cicatrices
  • Drainage lymphatique du membre supérieur
  • Réentraînement aux activités de la vie quotidienne
  • Gestion de la douleur (fantôme, chronique…)
  • Enseignement de la protection articulaire
  • Conseil et proposition de moyens auxiliaires, enseignement de leur utilisation
  • Enseignement de stratégies compensatoires en cas de non-récupération de la fonction
  • Etc.

Notre équipe s’est spécialisée en suivant divers cours de formation continue :

  • Drainage lymphatique du membre supérieur (D. Thomson)
  • Traitement des cicatrices post-brûlures (D. Jaudoin)
  • Méthodes d’évaluation de la main (K. Fournier)
  • Couverture cutanée de la main traumatique (C. Bassery, L. Wehrli)
  • Fabrication d’orthèse statique et dynamique (Orfit)
  • Classification, évaluation et traitement des nerfs du membre supérieur (J. Jucker, B. Degrange)
  • Thérapie manuelle du membre supérieur (D. Maillard)
  • De plus, l’une des collaboratrices est au bénéfice d’une expérience de 3 ans dans un service de chirurgie plastique et reconstructive (CHUV, Lausanne).
  • Eloïse Grandjean
  • Ilelta Abraha

Ergothérapie en santé mentale

Le but de la prise en charge en santé mentale est la réinsertion et/ou le maintien de la personne dans son cadre de vie, en l’aidant à retrouver un meilleur équilibre psychique. Dans ce cadre, l’ergothérapie a pour but la réappropriation et le maintien des compétences motrices, cognitives et affectives, des relations sociales et de la qualité de vie.

L’ergothérapeute intervient en mettant l’accent sur l’indépendance et l’autonomie de la personne dans son fonctionnement au quotidien et dans la réalisation d’activités.

Dans une démarche centrée sur le client, l’ergothérapeute part des intérêts, des ressources et des besoins de la personne.

L’ergothérapie est indiquée pour des personnes atteintes dans leur capacité d’action ou leurs habiletés relationnelles et sociales, en raison de troubles psychiques dus à une maladie organique, de perturbations du développement psycho-affectif et/ou de circonstances sociales extérieures déficientes ou traumatisantes.

L’activité est posée comme besoin fondamental de l’être humain. Elle permet de valoriser les ressources personnelles de la personne dans ses possibilités d’expression et de socialisation.

Les activités proposées en traitement visent à renforcer :

  • Les habiletés émotionnelles et affectives, par exemple la confiance en soi, la perception de soi, la gestion de la frustration et de l’échec, la gestion de l’angoisse.
  • Les habiletés sociales, comme les capacités de communication, la capacité à gérer les conflits, l’organisation de la vie quotidienne, l’acceptation des capacités et des limites, la stimulation et l’activation.
  • Les habiletés perceptivo-cognitives, telles que la concentration, l’endurance, la capacité à généraliser les acquis des apprentissages dans la vie quotidienne, la capacité de choix et d’initiatives.
  • Les habiletés sensori-motrices, comme la conscience de son propre corps, du schéma corporel, les expériences sensorielles.
  • Les habiletés de la vie quotidienne, comme l’entraînement aux activités ménagères, la recherche d’appartement, l’organisation des loisirs, la découverte de nouveaux intérêts.
  • La réinsertion professionnelle, par l’entraînement au travail productif, aux prises de responsabilités, la recherche de stage ou de formation.
  • La créativité, à travers la prise de conscience des ressources personnelles et la découverte de nouveaux modes d’expression.
  • Activités expressives
  • Activités corporelles
  • Activités sportives
  • Activités sociales
  • Activités de la vie quotidienne

L’ergothérapeute est mobile et se déplace pour intervenir au sein de la communauté où vit la personne. Si nécessaire, il/elle peut intervenir là où elle rencontre des difficultés de fonctionnement (domicile, magasins, espaces publics, etc).

Elle l’accompagne dans une démarche personnalisée, par les modalités suivantes :

  • Entretiens d’évaluation
  • Visite à domicile
  • Séances individuelles
  • Séances de groupe
  • Accompagnement et participation à des activités tout public
  • Travail en réseau
  • Animatrice atelier six sens (Creavie)
  • Certificat en modèles d’intervention en santé mentale et psychiatrie (HES-SO)
  • Ergothérapie de proximité en psychiatrie communautaire (Julie Chappell)
  • Ergothérapie et prise en charge du patient bipolaire (Caroline Zanchttin)
  • Qi-gong (Véronique Terrier)

Bérénice Castella

Questions fréquentes

A qui s'adresse l'ergothérapie ?

Aux personnes de tout âge, limitées momentanément ou durablement dans leur capacité d’agir.

Leur autonomie peut être entravée pour plusieurs raisons possibles:

  • Accident et/ou intervention chirurgicale
  • Maladie et/ou handicap physique ou psychique
  • Troubles du développement
  • Vieillissement
Quelles prises en charge proposez-vous ?
La prise en charge en ergothérapie est habituellement individuelle. Cependant, pour des patients à difficultés communes et sur demande, des thérapies de groupe, pour certaines en collaboration avec un physiothérapeute, sont possibles :

  • groupe pour adolescents en recherche de réseau social
  • groupe de calligraphie (travail de la pré-écriture et/ou écriture)
  • groupe pour personnes parkinsoniennes
  • fibromyalgie, douleur
  • groupes d’été
  • groupes de prévention des chutes
  • activités sportives thérapeutiques (escalade)
Qui paye ?
En Suisse, l’ergothérapie fait partie des prestations de base de l’assurance obligatoire.
Les traitements sont pris en charge par les assurances maladie, accident et invalidité, sur ordonnance du médecin.
Où ont lieu les séances ?

Les séances se déroulent généralement au cabinet. L’ergothérapeute peut également intervenir à domicile, dans les homes, à l’école, sur la place de travail et dans la communauté.

Ceci permet d’aider le patient à fonctionner le mieux possible dans son milieu et à maintenir son rôle social, malgré ses difficultés.

Comment se déroule un traitement ?

L’ergothérapeute fait une évaluation des capacités du patient. Celle-ci permet de déterminer dans quelles activités la personne est performante, lesquelles lui posent problème, de quel soutien elle bénéficie dans son environnement.

L’ergothérapeute propose un traitement ciblé en fonction de la demande du patient, des observations faites lors du bilan, des exigences sociales et de la prescription médicale.

Le moyen spécifique de l’ergothérapie est l’activité que le thérapeute adapte au fur et à mesure du traitement, en se fixant des objectifs mesurables.

Si nécessaire, l’ergothérapeute propose des moyens auxiliaires et un aménagement de l’environnement.

Le partenariat avec les divers intervenants (parents, famille, médecin, physiothérapeute, enseignant, psychologue, logopédiste, service éducatif itinérant, etc.) est aussi l’une de nos priorités.

Restons en contact

+41 26 912 23 72

Rue de Vevey 233

1630 Bulle

Rue de Vevey 233
1630 Bulle